Maisons à ossature bois
Maisons à ossature bois

Maison passive en Rhône Alpes

Depuis 2007, on voit apparaître un nouveau principe de construction qui nous vient d'Allemagne et d'Autriche : la maison passive, qui consomme très peu d'énergie : moins de 15 kwh/m²/an pour le chauffage et moins de 120 kwh/m²/an pour la consommation totale de la maison. Elle repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l’utilisation de l’apport de chaleur passive du soleil, sur une très forte isolation, sur l’absence de ponts thermiques, sur une grande étanchéité à l’air ainsi que sur le contrôle de la ventilation.

Plusieurs exigences à respecter lors de la conception et une mise en oeuvre soignée et rigoureuse permettent d'atteindre cet objectif de performance.

Principe de la maison passive

Tout d'abord, la maison passive s'appuie sur une conception bioclimatique qui permet l'optimisation des espaces : avec un maximum d'ouvertures sur les faces Sud et Ouest pour valoriser les apports solaires gratuits (tout en mettant en œuvre des dispositifs de protection contre les surchauffes estivales) ; et des espaces tampons sur la face Nord. L'architecture se veut compacte pour limiter les surfaces déperditives (surface en contact avec l'extérieur). Le choix des matériaux et la technique de construction sont très importants dans ce type de projet : Le bois, et principalement la construction à ossature bois, se définit comme l'allié idéal pour un projet de maison passive.

Cahier des charges d'une maison passive

L'isolation

La maison passive demande en priorité un renforcement très important de l'isolation afin d'obtenir une enveloppe thermique de bonne facture, voici nos préconisations :

  • Les murs :

Nous utilisons des bois d'ossature en épicéa de 220 mm d'épaisseur qui offrent autant d'épaisseur d'isolation entre les montants, où nous insérons soit de la ouate de cellulose injectée avec une densité de 60 kg/m3, soit des panneaux de laine de bois. Avec ces matériaux nous obtenons une résistance thermique de 5.5 m².K/W - U = 0.18 W/m².K. L'institut PASSIV HAUS de DARMSTADT préconise un U <= 0.13 W/m².K pour l'ensemble des parois opaques.

  • L’isolation par l’extérieur :

Le complément d'isolation des murs est réalisé par la mise en place d'une isolation par l'extérieur avec des panneaux de fibre de bois de 100 mm d'épaisseur pour obtenir un U = 0.13 W/m².K et limiter au maximum les ponts thermiques. Nous utilisons 2 types de panneaux : soit support d'enduit ; soit pare pluie sous bardage.

  • L’isolation sous dalle :

 Nous préconisons 200 mm de panneaux en polyuréthane type EFISOL TMS MF en 2 couches croisées pour un U = 0.11 W/m².K.

  • L’isolation de la toiture :

 35 cm de ouate de cellulose soufflée en combles perdus ou insufflée en combles aménageables permettent d'obtenir un U = 0.11 W/m².K.

Les menuiseries :

Nous vous conseillons la mise en œuvre de triple vitrage sur l'ensemble de vos menuiseries (pas seulement au Nord), afin de conserver une enveloppe thermique performante. Cependant, cela nécessite la mise en place de protections solaires sur les faces exposées pour éviter les surchauffes estivales : brise soleil orientable ; pergolas ; végétation...

L’étanchéité à l’air :

Nous utilisons des produits de la marque SIGA qui propose une offre complète de scotches performants et s'adaptant à tous les supports. Nous garantissons la qualité de notre travail avec la réalisation par une entreprise indépendante d'un test d'étanchéité à l'air (BLOWER DOOR) dès la mise hors d'eau hors d'air de chaque construction, et également un second en fin de chantier en vue d'une labellisation.

L'inertie et le confort d’été :

Eviter les surchauffes estivales :

Le manque d'inertie des maisons bois n'est pas rédhibitoire, des procédés existent pour palier à cette faiblesse : notamment le fait de poser la maison sur une dalle béton sur terre-plein, ou encore de doubler les murs avec du FERMACELL (plaque de gypse), pour les planchers des étages, une chape sèche (avec des plaques de sols FERMACELL) est l'idéal, et enfin nous pouvons intégrer des murs de refend maçonnés pour emmagasiner la chaleur la journée et la restituer la nuit (phénomène de déphasage thermique).

La bonne inertie de la maison va permettre de maintenir une température stable tout au long de l'année.

La ventilation :

L'installation d'un système de ventilation double flux à haut rendement de récupération de chaleur (> 90 %) est indispensable au bon fonctionnement d'une maison passive. Il est même nécessaire de coupler ce système à un puits canadien à eau glycolée (capteur géothermique enterré à 2 m de profondeur pour préchauffer ou refroidir la prise d'air de la VMC).

Etude thermique :

Bien sûr, l'ensemble de ces préconisations est donné à titre indicatif et doit être validé par une étude thermique à l'aide du logiciel PHPP qui prend en compte, entre autres, les dimensions de la maison, l'orientation, la localisation ou encore l'altimétrie du projet.

Vous souhaitez construire une maison PASSIVE et vous êtes intéressés par nos maisons à ossature bois ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous par le biais de notre formulaire, nous vous recontacterons très rapidement.